René Anand est professeur de chimie biologique à la State University dans l’Etat de l’Ohio. Il a entrepris avec son équipe de chercheurs américains, la réalisation d’un véritable cerveau humain in vitro, en laboratoire. Lors d’une conférence relative à la santé militaire 18 août à Fort Lauderdale, en Floride, le chercheur a dévoilé y être parvenu.

De quelle manière ?

Pour ce faire, les chercheurs ont reprogrammé grâce à la technique de cellules pluripotentes induites (IPS), des cellules de peau. Ces dernières ont été cultivées et se sont développées, jusqu’à l’obtention de la taille, l’aspect, ainsi que les différentes cellules d’un cerveau.

Quel est le résultat ?

Un petit cerveau simplifié est né ! Cet organoïde fait la taille d’une gomme de crayon. Ce qui correspond à la structure du cerveau d’un fœtus d’environ cinq semaines. Il possède tous les éléments de la moelle épinière, du nerf optique, les régions cérébrales, ainsi que de multiples cellules. Il n’a toutefois pas de système de vascularisation, ni évidemment de conscience.

« C’est un modèle facile à dupliquer »

L’intérêt d’un tel exploit ?

Les recherches sur le cerveau humain sont complexes et il est délicat de trouver suffisamment de candidats. En outre, celles qui portent sur les animaux sont imparfaites et souvent peu transposables à l’Homme. Imaginez ainsi, s’il était possible d’utiliser ces cerveaux cultivés pour comprendre le cerveau et développer les différents traitements !

Cela permettrait de faire progresser les recherches médicales sur des maladies telles que Parkinson, Alzheimer, l’autisme. Et si l’on parvenait à établir l’irrigation sanguine sur ces cerveaux, nous pourrions aussi étudier de près les attaques cérébrales (AVC, etc). De plus, actuellement les recherches génomiques se font souvent à travers l’informatique. Ici, elles se feraient directement sur ces micros organes.

« Le potentiel de ce modèle de cerveau est très prometteur pour la santé humaine ». Tels sont les mots du professeur René Anand. Ses recherches sont ainsi très prometteuses et doivent être suivies de près.

Le saviez-vous ? Ce n’est pas la première fois qu’un cerveau humain est crée. En effet en 2013, Juergen Knoblich et son équipe avaient tenté l’expérience. Cependant, ils étaient bien loin de la prouesse que vient d’accomplir René Anand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *